Attention aux idées reçues sur la dépression

LA DEPRESSION EST SOUVENT VUE COMME LE MAL DU SIECLE MAIS N’EST PLUS UN SUJET TABOU.
Elle fait partie des troubles de l’humeur. C’est le trouble psychique le plus fréquent qui peut devenir handicapant dans la vie quotidienne.
En Suisse, une personne sur cinq est atteint d’un état dépressif au moins une fois dans sa vie.
Et la dépression touche autant les jeunes que les adultes.

Alors, face à cette maladie complexe, attention aux idées reçues sur la dépression.
La prudence est de mise que l’on ressente soi-même des symptômes de la dépression ou que l’on soit face à la dépression d’un proche en famille ou au travail.
Il est tellement facile de se laisser enfermer dans des idées toutes faites et des préjugés soit pour ignorer la maladie ou pour tenter d’aider quelqu’un de façon inadéquate.

Face aux idées reçues sur la dépression, il n’est pas toujours simple de trancher entre le vrai ou le faux. En effet, il y a différents niveaux de dépression avec des origines variées. Passons donc en revue avec prudence et discernement quelques idées reçues, voire croyances à propos de la dépression.

causes-de-la-depression
Un stress soutenu et continue peut mener à une dépression

VRAI

« Un stress chronique provoque anxiété et dépression », selon David Servan-Schreiber dans son livre «“ Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse ».

Le stress génère un déséquilibre du système nerveux par des traumatismes émotionnels plus ou moins perceptibles. Un ensemble de situations stressantes au travail peut conduire progressivement à une dépression sur la durée.

Prenons l’exemple de Léo, 28 ans, qui travaille dans un job exigeant qui nourrit peu ses motivations personnelles. Sans y prendre garde, Léo risque de se retrouver en perte de sens, avec peu d’énergie, dans un état d’inhibition où il se met en retrait, se décourage, se résigne.

Déprime et dépression, c’est la même chose

FAUX

La déprime est une baisse passagère de moral alors que la dépression se reconnaît par une tristesse et une perte de plaisir suffisamment fortes qu’elles en deviennent gênantes au quotidien. Pour en savoir plus sur la différence entre dépression et déprime, lisez notre article sur le sujet.

On est plus sujet à la dépression pendant l’hiver

VRAI

Le manque de lumière du jour réduit la production de sérotonine, le neurotransmetteur de l’humeur dans notre cerveau. L’hiver perturbe donc notre chimie cérébrale.

Une dépression en appelle une autre

VRAI ET FAUX

La dépression n’est souvent pas une crise passagère unique. Elle peut avoir une récurrence ou même devenir chronique. Entre un cinquième et un tiers des patients rechutent.

D’où, l’importance de reconnaître la situation et de se faire suivre en fonction du niveau de gravité de la dépression.

Pour sortir de la dépression, il suffit d’avoir de la volonté

FAUX

Il ne suffit pas de se dire que l’on va se reprendre, ne plus écouter, ne plus se laisser aller. Que tout ça, c’est du cinéma. Qu’il suffit de se bouger pour sortir de la dépression. Que c’est qu’une histoire de volonté.
La dépression affecte le physique et le mental. Dans l’état dépressif, le cerveau émotionnel enferme la personne dans un manque de confiance et une culpabilité voire un déni.
Le niveau d’énergie est très bas et la capacité à rebondir faible. Or, la volonté va faire appel à la raison et aux pensées qui pourront difficilement piloter et contrôler l’état émotionnel.
De surcroît, l’état dépressif rend très sensible à l’échec.

La dépression touche plus les femmes que les hommes

VRAI

Deux fois plus de femmes sont diagnostiquées en état dépressif que les hommes.
La dépression se manifeste chez les femmes plutôt comme un trouble de l’anxiété et chez les hommes par des dépendances.
Un bémol à tout cela. Les femmes et les jeunes s’expriment plus ouvertement que les hommes et les personnes âgées. Dans tous les cas, la solitude est un facteur aggravant.

Le mode de vie a un impact sur la dépression

VRAI

Un mode de vie qui dérègle le sommeil, l’alimentation et provoque une fatigue cumulée constitue un facteur accélérateur d’un état dépressif latent.

Une bonne hygiène de vie vous évitera bien des ennuis.

Dépression rime avec antidépresseurs

VRAI ET FAUX

Une dépression légère à modérée peut de soigner par des thérapies brèves sans apports médicamenteux. Les antidépresseurs peuvent être prescrits par des psychothérapeutes dans des cas de dépressions sévères ou en fonction de la chronicité de la dépression.

À faire et ne pas faire face à une personne en dépression
NE PAS FAIRE
FAIRE

Si ce sujet vous intéresse, vous aimerez sûrement l’article de Groupe Mutuel – notre partenaire. Lire l’article.

Vous serez peut-être intéressé par
therapie-cognitive-comportementale-ou-comment-devenir-un-nouveau-soi
Thérapie Cognitive Comportementale, ou comment devenir un nouveau soi

C’est l’une des méthodes les plus utilisées en psychologie. En permettant de changer nos comportements et habitudes néfastes, ou encore nos peurs et nos angoisses, la Thérapie Cognitive Comportementale (TCC) constitue un puissant outil de coaching. Explications avec Carolyn Jost, psychologue psychothérapeute FSP en formation.

bouger-en-conscience-renforce-le-mental
Bouger en conscience renforce le mental

Bouger en conscience a de nombreux effets positifs sur le corps et l’esprit. Lisez la suite pour en savoir plus sur les autres façons d’aborder l’exercice physique et sur ce que le mouvement conscient vous apporte.

Myn Logo white

Can we help?

Myn Logo white

Comment pouvons-nous vous aider ?